HAROPA PORT

Voies navigables de France et HAROPA PORT signent une convention de partenariat en faveur de l’innovation et du développement du transport fluvial sur la Seine

Thierry Guimbaud, directeur général de VNF, et Stéphane Raison, directeur général de HAROPA PORT, s’engagent en faveur du développement du transport fluvial sur la Seine. La signature de cette convention vient sceller la dynamique partenariale entre les deux établissements qui participent, par leurs rôles et leurs missions respectifs, à la montée en puissance d’une logistique fluviale performante, durable et innovante.
- HAROPA PORT
- Direction territoriale du Havre
- Direction territoriale de Rouen
- Direction territoriale de Paris

Publié le

Le développement du transport fluvial le long de l’axe Seine : une priorité

Le transport fluvial participe à la lutte contre le changement climatique mais également à l’accroissement de la compétitivité et de l’attractivité des places portuaires du Havre et de Rouen dans la perspective de la mise à grand gabarit de la liaison fluviale Seine-Escaut notamment ; et à la réindustrialisation de la Vallée de la Seine, et plus largement de la France.

Les principaux axes de cette nouvelle démarche partenariale

Cette signature est le prolongement d’une démarche de partenariat initiée en 2016 et qui a déjà permis la concrétisation de nombreux échanges et projets parmi lesquels :

  • la mise en place des services de fourniture d’électricité et d’eau – Borne & eau® ;
  • le Service d’Information Fluviale - SIF Seine. 

Cette nouvelle convention a pour objectif de renforcer la collaboration en faveur :

  • du développement du mode fluvial pour le fret et pour le transport de passagers/croisiéristes ;

  • de la transition énergétique de l’activité fluviale ;

  • du déploiement des services aux usagers ;

  • de l’innovation du transport fluvial ;

  • de la performance du réseau ;

  • de la mobilisation et valorisation domaniale conjointe ;
  • d’une promotion commune en faveur du fluvial ;

  • du partage de données statistiques et opérationnelles.

Et parce que l’innovation dans le transport fluvial est essentielle, VNF et HAROPA PORT ont souhaité s’engager ensemble dans d’importants projets de transition écologique et énergétique en capitalisant sur les nouvelles technologies, le numérique et l’internet des objets, l’autonomisation, etc.

Des projets communs sont ainsi en cours : le projet AVICAFE Seine, qui vise à déployer des carburants alternatifs à l’échelle du bassin de la Seine. Ou, le projet européen H2SHIPS, qui expérimente l’hydrogène comme carburant alternatif dans le transport fluvial.

Parce qu’il décongestionne la route et dessert nos territoires tout en polluant peu, le fluvial est un mode de transport d’avenir. Nous devons collectivement œuvrer à son développement et c’est là tout le sens des engagements - que je salue - des deux opérateurs publics. Avec ce partenariat, ils unissent leurs forces pour mettre en œuvre de façon concrète et opérationnelle des solutions pour le développement du fluvial sur la Seine dont le potentiel est stratégique. » tient à souligner à cette occasion Jean-Baptiste DJEBBARI, Ministre chargé du transport.

Le saviez-vous ? 

La vallée de la Seine dessert un bassin de consommation de 25 millions d’habitants. En 2020, près de 22 millions de tonnes de marchandises ont été transportées sur le bassin de la Seine, soit plus d’un million de camions évités sur les routes et l’équivalent de 16 000 km de poids lourds mis bout à bout.