#News | Paris

HAROPA PORT | Paris : 6 actus à la « hune » - Mars 2022

Publié le

 

Trois questions à Séverine Chapus, présidente du conseil de développement territorial de HAROPA PORT | Paris.

 

Quel est l’avis rendu par le conseil de développement de HAROPA PORT | Paris sur le projet stratégique, le 16 février ?
Le conseil a rendu un avis favorable sur le projet stratégique. Cet avis a été nourri par les échanges très riches entre les membres qui ont permis de souligner à la fois la forte adhésion au projet stratégique et les axes de travail nous permettant de répondre aux enjeux qu’il comporte : les transitions environnementale et digitale, la gestion domaniale dynamique et incitative, ainsi que le point d’orgue des JOP 2024. À plus long terme, citons également l’accompagnement de la transformation de nos territoires, en cohérence avec les nouveaux modes de déplacement et d’habitat, de production, de distribution et de consommation.

Quelles principales contributions avez-vous portées ?
Elles concernent  trois enjeux. Nous encourageons d’abord une gestion domaniale dynamique qui incite à investir dans la durée sur plusieurs sites, à s’engager pleinement dans la transition écologique et à accueillir une réelle mixité d’usages. Nous défendons ensuite l’idée de bâtir une cartographie et des études territoriales prospectives pour étayer la stratégie foncière de HAROPA PORT, en s’appuyant sur l’APUR, l’Institut Paris-Région et les acteurs économiques, associatifs et territoriaux du conseil. Enfin, dans le cadre de la transition digitale promue par HAROPA PORT, nos contributions ont porté sur l’importance de disposer d’un système d’information géographique interactif, support d’une offre renouvelée de services, au bénéfice des acteurs économiques et du grand public.

Concrètement, vous avez souligné l’importance de la mise à disposition des données portuaires pour les acteurs territoriaux et économiques, pourquoi ?
C’est en effet un prérequis pour le SIG que j’évoquais. L’objectif de ce partage d’informations locales et actualisées est de gagner en réactivité, en capacité d’initiative et en transparence. C’est aussi l’opportunité de croiser des données relatives à l’activité portuaire / fluviale et à la qualité de l’air, de l’eau ainsi qu’à la préservation du paysage et de la biodiversité. Cela peut être le socle d’une vision partagée et plus systémique à l’échelle de l’axe Seine.

 

 

 

 

Barge fluviale : direction le Village des athlètes !

© Florence Chahid-Nourai

Le 18 février, HAROPA PORT et ses partenaires - Société de livraison des ouvrages olympiques – SOLIDEO, Saint-Gobain, Voies navigables de France, Point.P, ICADE PROMOTION, VINCI et GCC - ont rendu possible la première livraison par barge fluviale sur la Seine. Des parpaings ont été chargés depuis l’usine Lussiana, à Montereau-Fault-Yonne. Le convoi fluvial a ensuite transité par les ports de Bonneuil-sur-Marne (site de Saint-Gobain Weber) et Conflans-Sainte-Honorine, pour un chargement de tuiles depuis l’usine Terreal, fournisseur partenaire de Saint-Gobain. Au port de Saint-Denis l’Étoile, des camions BIO GNV ont pris le relais jusqu’au chantier du Village des athlètes, à quelques centaines de mètres. Ce mode de transport décarboné permet une livraison du matériel au moment de son utilisation, sans coût de stockage. L’objectif est de livrer 300 tonnes de marchandises par semaine sur l’année 2022 / 2023 (parpaings, carreaux de plâtre Placo, mortiers, tuiles et divers).

 

 

Le port Legrand se refait une beauté

HAROPA PORT | Paris lance un appel à projets dans le but de trouver des acteurs dynamiques et innovants. Objectif : développer des activités de loisirs ou de logistique en lien avec le fleuve. Dans le cadre d’un réaménagement total et très qualitatif du port Legrand - qui intervient dans un quartier en transformation -, HAROPA PORT souhaite sélectionner des projets équilibrés, favorables aux habitants (animation du quartier, ouverture du port sur la ville) qui participent au développement local et à l’échelle de l’axe Seine. Les projets devront prendre en compte l’impact environnemental lié à l’activité proposée et les éventuelles nuisances pour les riverains et autres usagers du site.

Les dossiers sont à remettre sur ical@haropaport.com avant le 16 juin 2022 à 17h.

 


 

Shooting à Gennevilliers

Le Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement des Hauts-de-Seine (CAUE 92), en partenariat avec HAROPA PORT, a réalisé une commande photographique artistique et documentaire sur le port de Gennevilliers, y compris au sein d’entreprises clientes. L’ambition est d’éclairer l’activité industrielle et logistique par la représentation des hommes, des gestes et des lieux de travail. Une manière d’informer le grand public sur la place de l’industrie dans la ville et de le sensibiliser à l’univers industriel. Le projet, programmé au 1er semestre 2022, a été pensé comme une démarche en immersion au sein des entreprises partenaires. Ce travail de création donnera lieu à la publication d’un livre photographique à l’automne 2022. Il sera accompagné d’un texte sur le fleuve, l’industrie et la métropole. Un excellent moyen de mettre en avant les places et savoir-faire du port de Gennevilliers.

 

Baromètre de satisfaction 

Dans le cadre de sa stratégie de communication, HAROPA PORT interroge – chaque année depuis 2014 – des riverains des zones portuaires de Paris, Rouen et Le Havre afin de mesurer leur satisfaction sur différentes thématiques.

En 2021, 78 % des riverains interrogés estiment que HAROPA PORT | Paris est engagé dans le respect de l’environnement.


 

Compétitivité du fluvial : une étape majeure est franchie

© HAROPA PORT / Nautilus

À compter du 1er avril, le groupe CMA CGM supprimera au Havre les surcoûts de manutention pour le chargement des conteneurs maritimes de la compagnie sur les barges (THC - Terminal handling charges). Cette mesure annoncée le 1er mars par Jean-Baptiste Djebbari, ministre chargé des Transports, a pour objectif d’impulser le report modal vers le fluvial sur l’axe Seine. Elle s’inscrit dans l’ADN de HAROPA PORT, premier port fluvio-maritime d’Europe qui a fait de la multimodalité un de ses piliers et lui permettra de reprendre des parts de marché.
Pour mémoire, des frais de manutention étaient jusqu’alors facturés aux opérateurs fluviaux pour la mise à bord des conteneurs par les entreprises de manutention. Ce qui n'était pas le cas pour le transport routier ou ferroviaire. Une situation qui avait des effets négatifs, notamment de rendre moins compétitif le fluvial vis-à-vis des chargeurs ; et plus largement, les ports français vis-à-vis des ports du range nord-européen.

 

 

 La « chatière »

La chatière au port du Havre

 

 

Le projet de « chatière » vise à créer un chenal maritime, protégé de la houle par une digue entre l’avant-port historique du Havre et Port 2000. Ce passage permettrait aux bateaux fluviaux  d’accéder à Port 2000 par toute condition météorologique et de marée. HAROPA PORT a déposé un dossier d’autorisation environnementale le 22 février 2022 ; l’enquête publique pourrait se dérouler cet été. 

 

 

 

 

 

 
 
 
 

 


 

 

Vous souhaitez recevoir cette lettre, inscrivez-vous.