#News | Paris

HAROPA PORT | Paris : 7 actus à la « hune » - Avril 2022

Publié le

​​​​

 

HAROPA PORT valide son premier projet stratégique

visuel drapeau HAROPA PORT

 

Le conseil de surveillance de HAROPA PORT a validé son premier projet stratégique lors de sa séance du 25 mars. Ce projet repose sur quatre piliers : le développement industriel et commercial, la transition écologique, la transition numérique et la multimodalité.

Il est doté d’un programme d’investissement de 1,3 Md € jusqu’en 2025 afin d’atteindre l’ensemble des objectifs. Sa mise en œuvre, d’ores et déjà débutée, doit permettre de répondre aux enjeux qui constituent son ADN : faire de HAROPA PORT un système portuaire maritime et fluvial de référence. Des axes de travail orientés sur la décarbonation des activités de transport et de logistique mais aussi sur la réindustrialisation de l’axe Seine permettront de faire rayonner les territoires, en cohérence avec les attentes des citoyens.  

 

 

 

 

Transport de « flat rack » de Rouen à Gennevilliers : test grandeur nature

 

Rail BSO Paris

Bruyères-sur-Oise, aventurier du rail

Un premier train DB Cargo est arrivé à Bruyères-sur-Oise le 23 mars. Il transportait un chargement de 1 400 t de granulat destiné à l’entreprise Béton de France, implantée sur le port briolain.
Cette opération vient inaugurer les nouveaux rails de la plateforme trimodale développée ces derniers mois grâce au soutien du plan France Relance et de la région Île-de-France. Le port a doublé ses infrastructures ferroviaires et comprend désormais 385 mètres de voies ferrées. Ce train était le premier d’une série de quinze par an, le prochain étant prévu les 27 et 28 mai.

 

Sur le pont de Saint-Denis, on y danse

Pont de Saint Denis

 

Début février, Eiffage a signé une convention d'occupation temporaire qui s’étend jusqu’au 30 septembre 2022 sur un terrain en bord à voie d’eau sur le port de Gennevilliers.
Le Groupe Eiffage a été missionné par le conseil départemental de la Seine Saint-Denis pour construire la passerelle du village olympique des JOP 2024, permettant de relier l’éco quartier fluvial de l’Ile Saint-Denis au futur quartier Universeine de Saint-Denis et à la future gare Pleyel du Grand Paris. D’une longueur de 140 m et d’une largeur de 16 m, le pont, assemblé sur le port de Gennevilliers, sera acheminé par voie fluviale jusqu’à son emplacement définitif. Cette construction facilitera l’avancée des travaux des quartiers de l’île Saint-Denis, notamment en simplifiant l’accès aux chantiers.

 


 

 

Vedette du Pont NeufDes péniches se mettent au vert

Le 8 avril, la société Vedettes du Pont Neuf a signé une convention CITEPH, un programme d’open innovation qui facilite l’accès à des financements privés pour des projets innovants.
Cette convention permettra notamment au Rocca II, le plus ancien bateau de la compagnie encore en service, de troquer ses moteurs diesel contre deux moteurs électriques. Rechargeable en 5 heures, il aura une autonomie de 7 heures à 10 km/h. Le coût de l’opération sera supporté à hauteur de 50 % par CITEPH, dans le but de soutenir la dynamique de conversion en 100 % électrique des moteurs des bateaux de promenade parisiens. En 2023, Les Vedettes du Pont Neuf et leur filiale Canauxrama prévoient d'électrifier trois bateaux de taille moyenne, avant de passer au premier bateau de 300 places en 2024. Ce rétrofit s’inscrit dans la transition énergétique des activités touristiques et marchandes de l’axe Seine.

 

Une unité de biométhanisation à Gennevilliers

Port de Gennevilliers à ParisLe Syctom et le Sigeif, en tant que services publics responsables et innovants, se sont associés pour développer un projet industriel de biométhanisation sur le port de Gennevilliers qui produira de l’énergie renouvelable à partir des biodéchets.
L’entreprise Paprec
a été désignée comme concessionnaire de cette unité de méthanisation. Ce projet permettra de réduire le volume des déchets ménagers envoyés en incinération ou en enfouissement, en verdissant les réseaux de gaz. Ce projet contribue à la transition vers des énergies plus vertes grâce à un geste simple : le tri à la source des déchets alimentaires. Le terrain sélectionné sur le port de Gennevilliers est situé au plus près des zones de collecte des déchets alimentaires. Il bénéficie d’accès multimodaux exceptionnels avec notamment une liaison directe à la Seine, limitant ainsi le trafic routier. La future unité de biométhanisation valorisera à terme 50 000 tonnes de déchets alimentaires chaque année.

 

Les Vikings envahissent la Seine

Viking River CruisesLe 16 mars, Viking Cruises a inauguré ses quatre bateaux de croisière sur Seine, qui effectueront leur première saison d’exploitation en 2022. Cet évènement s’est tenu en duplex avec Amsterdam où d’autres bateaux étaient baptisés simultanément. La construction de ces quatre « longships » fait suite à un appel à projets lancé en 2020 par HAROPA PORT pour l’exploitation de deux postes de croisière au port de Grenelle. Ils ont été créés spécifiquement pour le bassin de la Seine, 125 m étant la longueur maximale autorisée dans Paris pour les bateaux à passagers. Ils bénéficient d’une motorisation hybride et font une partie de leur navigation sur batterie. Leur capacité d’accueil est de 168 passagers. Les bateaux naviguent désormais entre Paris et Rouen de mars à novembre, sur des programmes d’une semaine.

 

 

 

SAVE THE DATE !

Le 19 mai au matin aura lieu la journée de la multimodalité urbaine sur le port de Grenelle (péniche Tivano).
L'événement sera organisé autour d'une démonstration de la barge ZULU, des vélos cargo Swoopin et de la solution fluviale de tracking Multitel.

Venez voir la multimodalité urbaine en action !

 

 

 

 

 

Vous souhaitez recevoir cette lettre, inscrivez-vous.