#News | Paris

HAROPA PORT | Paris : 7 actus à la « hune » - Mai 2022

Publié le

 

Lancement de l'AMI pour le développement d'une logistique urbaine fluviale sur l'axe Seine

Un partenariat inédit entre la Métropole du Grand Paris, la Ville de Paris, la Métropole Rouen Normandie, Le Havre Seine Métropole, HAROPA PORT et Voies navigables de France (*) a permis le lancement, le 7 avril, d’un appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour développer une logistique urbaine fluviale et décarbonée sur l’axe Seine.
Cet AMI vise à promouvoir le transport fluvial comme alternative au transport routier et à favoriser des solutions innovantes de livraison décarbonée du dernier kilomètre. Il s’adresse à tous les opérateurs économiques concernés par ces enjeux. Deux principaux objectifs sont donc visés : identifier les acteurs qui souhaitent développer le fret fluvial ; et faire émerger des propositions innovantes permettant de mieux desservir la zone urbaine dense et utilisant le report vers la voie d’eau. La phase de candidature s’étend d’avril à septembre et les appels à projets seront lancés à l’automne.
(*) avec l’accompagnement de l’Atelier parisien d'urbanisme (APUR)

Cliquez pour télécharger le dossier
Lire le communiqué de presse 



 

Emma ReccoTrois question à Emma Recco, Country business development manager chez IKEA France et membre du conseil de développement territorial de HAROPA PORT | Paris

Quel est votre rôle dans cette instance de gouvernance de HAROPA PORT ?
Le conseil de développement territorial est un organe consultatif constitué de divers acteurs publics et privés, représentant les activités fluviales et portuaires. L’objectif partagé par ses membres est de faciliter les activités, projeter les orientations stratégiques de HAROPA PORT, rendre des avis et faire avancer des sujets via des groupes de travail spécifiques.
Pour ma part, je représente IKEA France dans le cadre de notre projet de livrer les clients parisiens par voie fluviale et en tant qu’amodiataire d’un terrain situé sur le port de Limay-Porcheville (78). C’est à mon sens primordial d’intégrer les acteurs économiques dans cette gouvernance pour développer le secteur fluvial, et notamment en ce qui nous concerne, de nouvelles méthodes de livraisons urbaines plus vertueuses.
Cela implique de nouer un partenariat solide avec tous les acteurs impliqués, et le conseil de développement permet de prendre part à la stratégie, tout en témoignant de nos réalités opérationnelles.


Quelles sont vos priorités en tant que représentante de la place portuaire sur le projet stratégique à 2025 ?
IKEA poursuit sa transformation omnicanale, avec des canaux de vente qui se complètent et qui génèrent notamment un accroissement des services de livraison. En parallèle, l’enjeu essentiel est de promouvoir des initiatives qui permettent de réduire notre impact sur la planète.
La livraison des clients par voie fluviale est une méthode disruptive qui est plus vertueuse, au niveau environnemental bien-sûr mais aussi en favorisant la décongestion des routes, et en offrant un meilleur service client grâce une optimisation de nos livraisons. Les localisations à proximité de la Seine de notre centre de distribution clients à Gennevilliers, et le futur dépôt de Limay nous permettent dans ce cadre de mettre en œuvre cette stratégie.


Quelles sont les actualités du projet Ikea, un an après la signature de la COT de Limay ?
Le projet de centre de distribution à Limay est ambitieux, de par sa dimension, son ambition environnementale, et les solutions développées pour optimiser les opérations logistiques. La phase de préparation du permis de construire est en cours de finalisation et nous envisageons de déposer les demandes d’autorisations dans les prochaines semaines. La mise en service de cet entrepôt, et les activités fluviales afférentes, est  prévue pour 2026.
D’ici là, notre dépôt situé à Gennevilliers nous permet de tester la livraison fluviale et toutes les initiatives innovantes associées, avec par exemple un développement spécifique de containers adaptés à nos activités, ou encore la complémentarité du fluvial avec le dernier kilomètre dans Paris grâce à des véhicules zéro émission. Sujet extrêmement intéressant à suivre… !

 

 

EqiomEqiom revalorise vos déchets

Le cimentier Eqiom a ouvert sur le port de Gennevilliers une plateforme pilote de recyclage et de valorisation de déchets de béton issus de chantiers de démolition. Début avril, cette plateforme, qui s’inscrit dans sa politique d’économie circulaire, a déjà traité, recyclé et valorisé 10 000 tonnes de déchets de béton issus de chantiers de démolition situés dans un rayon de 15 km.
Le site de 5 000 m² n’accepte que les déchets inertes : une exigence qui demande aux différents fournisseurs d’effectuer un premier tri sur leurs chantiers de déconstruction. Seuls les déchets de béton pur comme les poteaux et les poutres sont acceptés. D’ici deux ans, Eqiom souhaite ouvrir deux à trois plateformes de ce type à proximité de ses centrales à béton d’Île-de-France.

 

 

Une conciergerie à Gennevilliers

Le 19 avril, le port de Gennevilliers a inauguré sa conciergerie. Pour la première fois, le site bénéficie d’un service global au profit de tous les salariés et dirigeants qui y travaillent.
Ce service de conciergerie a été mis en place par la Touche Solidaire, un service aux entreprises dont l’objectif est de contribuer au bien-être des salariés, tout en améliorant productivité et image de marque. 

 

 

 

Journée de la multimodalité urbaine

Le 19 mai, le port de Grenelle a accueilli la journée de la multimodalité urbaine. La péniche Tivano était l’hôte de cet événement organisé par le centre de recherche Multitel, dans le cadre du programme Interreg Smart Track 4 Waterway. Les partenaires de ce programme, dont HAROPA PORT fait partie, ont présenté leurs activités.
Des acteurs de la logistique urbaine durable ont également proposé des démonstrations : la barge ZULU de Blue Line Logistics, les vélos cargo de Swoopin, les véhicules électriques Master QuickLock et EZ Flex de Renault, ainsi que la solution de tracking fluviale Multitel. Un atelier de questions/réponses a été organisé pour permettre aux différents professionnels présents sur les lieux d’évoquer la distribution des marchandises en ville. Au second semestre 2021, cette journée de la multimodalité, mise en place en Europe, s’était déroulée à Lille et à Bruxelles.

 

 

Batobus crée un parcours de la biodiversité

Du 18 au 22 mai, les clients de Batobus pourront profiter à chaque voyage de conférences personnalisées animées par un expert de l’association Nature & us et de supports pédagogiques illustrés. Le bateau Odéon offrira également une immersion totale à ses passagers, avec un environnement revu et corrigé. La compagnie Batobus qui s’inscrit depuis plusieurs années dans une démarche durable et qui a reçu la certification Green Globe en 2021, souhaite ainsi sensibiliser ses clients, collaborateurs et partenaires à la diversité biologique locale et à la nécessité de la préserver.


Lire le communiqué de presse

 

Bienvenue à la « Bap! »

HAROPA PORT est partenaire de la deuxième édition de la Biennale d’architecture et du paysage (Bap!) qui se tiendra à Versailles du 14 mai au 13 juillet 2022 sur le thème de « Terre et villes ». Organisée par la Région Île-de-France, elle sera composée de dix expositions dans des lieux prestigieux, de débats et ateliers participatifs.
 

Le lien entre terre et villes sera envisagé sous toutes ses formes : socle paysager, support du vivant, terres nourricières, terroirs regorgeant de ressources naturelles, aménagement circulaire, construction en terre. La première édition qui s’est tenue en 2019 avait accueilli 200 000 visiteurs autour du thème « L’Homme, la nature et la ville ».

 

 

Vous souhaitez recevoir cette lettre, inscrivez-vous.