Newsletter de la direction territoriale de Rouen

- Direction territoriale de Rouen

Publié le

 

EDITION SPECIAL "NOUVEAU PORT"
La lettre dédiée à la fusion des Ports du Havre, de Rouen et de Paris

 


 

 

EDITO
HAROPA PORT, un port, des ambitions

Stéphane Raison et Pascal GabetUn nouvel établissement portuaire est né aujourd’hui du regroupement des Ports du Havre, de Rouen et de Paris. Ils se sont alliés dans un GIE (groupement d’intérêt économique) il y a presque 10 ans, pour être plus forts face à la concurrence européenne. Ils iront désormais plus loin en n’en formant plus qu’un.
HAROPA PORT, c’est le 5ème port nord-européen, le 1er port pour le commerce extérieur de la France, le 1er hub logistique de France, le 1er port exportateur de céréales d’Europe de l’Ouest et le 1er port intérieur mondial pour le tourisme fluvial.
HAROPA PORT, c’est une façade maritime sur le monde (près de 650 ports), mais c’est aussi la Seine qui dessert par voie naturelle Paris et l’Ile-de-France et ses 25 millions de consommateurs, sans oublier le train qui nous connecte à la France entière et à l’Europe.
HAROPA PORT va nous permettre de peser davantage dans la compétition européenne et offrir un lieu privilégié pour de nouvelles implantations industrielles créatrices d’emplois. Cette forte ambition s’appuie sur la reconquête de parts de marchés, grâce à un système portuaire et logistique de référence, à destination de nos clients et partenaires français et internationaux.
Notre objectif est de bâtir un écosystème industriel décarboné autour des ports. L’enjeu clé, tant au plan environnemental que de la compétitivité, et donc de la réussite de HAROPA PORT est le report modal, via l’utilisation des modes massifiés fluviaux et ferroviaires. Les projets d’aménagements et de réaménagements de ports « nouvelle génération » sont nombreux, toujours plus respectueux de l’environnement et des usages partagés. HAROPA PORT fait face aux défis de demain en matière de transition numérique et de transition écologique afin de créer des solutions logistiques et industrielles d’avenir.

HAROPA PORT, un outil de compétitivité au service des territoires

Les Ports de Paris, Rouen et Le Havre fusionnent pour donner naissance au 5ème port européen. Un atout dans la compétition mondiale à travers la mise en réseau de ces ports, ce qui va permettre au premier port de France de s’affirmer comme la porte d’entrée naturelle des trafics à destination ou au départ d’un des premiers bassins de consommation en Europe, l’Ile-de-France.

Engagés dans un processus de rapprochement depuis 2012, les Ports de Paris, Rouen et Le Havre franchissent une nouvelle étape décisive avec la constitution d’un port de dimension européenne et mondiale. HAROPA PORT s’appuie sur des atouts géographiques uniques : depuis l’estuaire de la Seine avec le premier port français pour le commerce extérieur au Havre, en passant par le premier port céréalier d’Europe à Rouen et jusqu’aux terminaux et ports urbains de Paris, HAROPA PORT irrigue un bassin de consommation de près de 25 millions de personnes, le premier en France et le 2ème d’Europe. En renforçant la mise en réseau de ses implantations, HAROPA PORT assure ainsi le développement de son attractivité en anticipant les besoins des porteurs de projets et en attirant les investisseurs sur son domaine portuaire. Avec l’ambition, au cœur de son projet stratégique, de contribuer au développement des écosystèmes industriels générateurs de trafics le long de la vallée de la Seine. Un projet pour les territoires

Fortement ancré sur son territoire, HAROPA PORT est un acteur de proximité, aménageur et investisseur essentiel qui crée de la valeur ajoutée et génère près de 64 000 emplois directs. De l’estuaire à la capitale, le domaine portuaire accueille 2,7 millions de m² d’entrepôts avec à disposition près de 1 000 ha de terrains et réserves foncières. Avec la Seine comme infrastructure naturelle de desserte, le Port veut désormais capitaliser sur la dynamique commune née du rapprochement des ports de Paris, Rouen et Le Havre, en favorisant le développement du transport combiné et en accompagnant toutes les initiatives en matière d’écologie industrielle telles que l’utilisation de carburants alternatifs ou la production d’hydrogène vert. D’ici 2025, HAROPA PORT prévoit d’augmenter de + 10% ses investissements liés à la transition écologique et énergétique.

 

 

 

 

Ils témoignent...

 

Nicolas Mayer RossignolNicolas Mayer Rossignol
maire de Rouen, président de Rouen Normandie Métropole
« Avec les Maires de Paris et du Havre, nous avons la Seine en partage. Nous relançons actuellement la dynamique stratégique autour de cet axe qui relie nos trois villes, avec comme priorité la compétitivité par la transition et le développement durable. Cette fusion et les investissements annoncés pour les prochaines années, en particulier dans les infrastructures favorisant la multi- et l’inter-modalité, vont dans ce sens. »

 

 

Michel LamarreMichel Lamarre
maire de Honfleur, vice-président du Conseil Départemental du Calvados, président de la Communauté de Communes Pays d’Honfleur Beuzeville
« La fusion des ports de Paris, Rouen et Le Havre est une opportunité extraordinaire. Ici à Honfleur nous le voyons bien. En étant le 1er port pour le bois de France, nous diversifions l’offre en matière d’emplois. Cet écosystème économique permettra à nos territoires de peser et d’avoir un potentiel portuaire hors du commun. »

 

 

 

Virginie Carolo-Lutrot

Virginie Carolo-Lutrot
maire de Port-Jérôme-sur-Seine, présidente de Caux Seine agglo
« HAROPA PORT est une vraie chance pour l’axe Seine et ses acteurs. Compétitivité, innovation et rayonnement sont au rendez-vous. C’est un partenaire majeur qui accompagne Caux Seine agglo sur des projets stratégiques comme le développement de l’hydrogène. »

 

 

 

 

Nils BénétonNils Bénéton
Directeur général de SEA-invest France
« La fusion HAROPA PORT telle qu’envisagée doit permettre de renforcer et développer notre industrie, notre agriculture et réduire l’empreinte carbone dans les transports. Ce nouveau modèle portuaire apportera de la richesse et de l’emploi. »

 

 

 

Gilles KindelbergerGilles Kindelberger
Directeur général chez Sénalia
« HAROPA PORT c’est l’outil pour servir les intérêts nationaux en permettant aux entreprises portuaires de se développer. Rouen c’est le hub logistique fluvial, ferroviaire et maritime au profit du Havre pour le container, et leader sur l’Ouest Européen pour les vracs solides et liquides. Le Havre, c’est le bras armé pour devenir leader du range Nord pour le container. »

 

 

Stéphane SimonStéphane Simon
Directeur Rubis Terminal Rouen
« Le nouvel ensemble devra poursuivre sa politique d’accompagnement des projets des acteurs économiques utilisant ses infrastructures, renforcer l’attractivité du formidable axe de transport massif à faible émission que la Seine représente et adapter ses installations aux défis de la transition énergétique. »

 

 

 

 

André BerneAndré Bern
vice-président de FNE Normandie
« La création d’HAROPA PORT va conforter le transport fluvial qui est un élément positif dans la lutte contre changement climatique. Le nouvel établissement sera également gestionnaire d’importants territoires naturels à très haute valeur biologique qu’il conviendra impérativement de protéger pour contribuer à préserver la biodiversité. »

 

 

 

Luc DuncombeLuc Duncombe
président du Conservatoire d’Espaces Naturels de Normandie
« Saluant l’arrivée d’un grand port sur l’axe Seine qui améliorera la cohérence des objectifs économiques des 3 sites. Il devra aussi être au service d’une meilleure prise en compte de la préservation de notre bien commun :
la biodiversité.
»

 

 

 

Gérard DeboutGONm : Gérard Debout
président du Groupe Ornithologique Normand
« La Seine, axe économique, est aussi un milieu naturel, site d’hivernage et zone de reproduction d’importance internationale pour les oiseaux. HAROPA devra veiller à la protection efficace de la biodiversité du fleuve et de sa vallée. »

 

 

 

  L'Eco-Zip de Petit-Couronne, nouvelle zone portuaire au service de la transition écologique

L'éco-Zip de Petit-CouronneRevitaliser et valoriser des friches portuaires en développant notamment le port sur le port, créer sur cette zone à vocation agro- industrielle les conditions d’une Eco-Zip privilégiant l’économie circulaire, le recours à des énergies vertes et toutes innovations visant à réduire l’impact des activités portuaires, ce sont là les objectifs de HAROPA PORT pour ce site de Petit-Couronne connu pour être une des pépites du territoire rouennais. Sont inscrits dans cette nouvelle zone portuaire, les projets de valorisation de l’espace de la darse des docks, de modernisation du quai de Petit- Couronne ou encore de reconversion de la zone des torchères (ex-Petroplus). Cette future Eco- Zip se veut exemplaire en termes d’émissions de gaz à effet de serre et d’économie circulaire. Les activités de tri et de recyclage s’inscriront également dans l’ADN de ce projet qui va permettre d’offrir aux industries présentes de nouvelles solutions logistiques avec un accès direct au fleuve. Les travaux vont s’étaler sur 2020-2025 et se poursuivre jusqu’en 2029. 

 

Logistique, du nouveau au pied des ponts de Normandie et de Tancarville

Logistique au pied des pontsÀ l’embouchure de la Seine, le terminal de Honfleur développe son offre logistique et prépare l’avenir avec son projet de plateforme multimodale qui devrait être complètement opérationnelle en 2025. Avec ce projet, l’objectif est de développer son activité conteneurisée et de privilégier l’axe Seine comme alternative à la route. D’où la volonté de l’autorité portuaire de massifier sur un terminal qui pourrait accueillir une navette effectuant des rotations avec les terminaux havrais.
Un peu plus loin à l’intérieur des terres, au niveau du pont de Tancarville cette fois, le terminal de Radicatel prévoit l’augmentation de ses capacités d’accueil, de manutention et de stockage des marchandises, en portant le nombre de mètres linéaires du quai de 420 à 660.
Ces deux projets s'inscrivent dans la droite ligne de l'amélioration récente des accès maritimes du Port de Rouen.

 

Des travaux pour une amélioration de la qualité des eaux en Seine

Terminaux de HonfleurLe Port de Rouen va équiper la plupart de ses terminaux de dispositifs de collecte des eaux de ruissellement et de traitement de la pollution hydrocarbure. Les travaux d’amélioration et de création de réseaux d’assainissement prévus concernent tant les quais que les plateformes qui leur sont associées. Ils vont permettre d’améliorer la qualité des eaux de ruissellement des terre-pleins des terminaux avant rejet en Seine, mais aussi d’améliorer la gestion des pollutions accidentelles et de créer ainsi des zones de rétention complémentaires pour collecter des eaux d’extinction d’incendie. Les terminaux concernés sont ceux de Honfleur, Radicatel, Petit-Couronne ou encore le Quai Bassin aux Bois à Rouen et le quai de Rouen-Quevilly.

 

 

 

Vous souhaitez recevoir cette lettre, inscrivez-vous.