Nos projets

Plateforme industrielle de Grand-Couronne – Moulineaux

- Direction territoriale de Rouen

Publié le

Un site industriel

La plateforme de Grand-Couronne - Moulineaux a été sélectionnée parmi les 5 sites « clés en main » normands soutenus par l’Etat dans le cadre du « Pack rebond ». En octobre 2020, HAROPA PORT lance un Appel à Manifestation d’Intérêt, suivi en juin 2021 d’un Appel à Projets, pour trouver une nouvelle affectation à cette plateforme. 

Il s’agit de terrains d’une superficie totale de plus de 50 hectares situés le long de la Seine, comprenant un ancien site du groupe RENAULT implanté sur les communes de Grand-Couronne et Moulineaux, élargi en jonction à d’autres fonciers disponibles. 

Des terrains localisés à l’Ouest d’une plateforme de distribution internationale de près de 200 hectares Rouen Vallée de Seine Logistique (RVSL), qui concentre des activités de groupage de marchandises à forte valeur ajoutée contiguë au Terminal à Conteneurs et Marchandises Diverses (TCMD).

A l’aval de cette emprise : des terrains ouverts à l’urbanisation également destinés à accueillir des projets de développement économique d’une surface pouvant être portée à 24,5 ha.

Lauréat de l’Appel à Projets lancé en juin 2021 : AKS

Le 17 mars 2022, HAROPA PORT annonce que la société dubaïote Al Khaleej Sugar (AKS) est lauréate de l’Appel à Projets lancé en juin 2021. 

Sur ce site de 75 ha, le projet porte sur la construction d’une usine de production de sucre blanc à partir de betteraves sucrières ; il s’agira de l’une des plus grandes unités de ce type en activité sur le continent européen. 

Il s’agit d’un projet à vocation agri-industrielle qui entre en cohérence avec les filières historiques de HAROPA PORT | Rouen.

L’investissement prévu est évalué à plusieurs centaines de millions d’euros. 

Une implantation stratégique qui conforte la dynamique de réindustrialisation du territoire de la Vallée de la Seine

La production de la future usine sera comprise entre 650 et 850 000 t annuelles. Ce qui représente entre 7% et 9% des importations cumulées des zones géographiques visées par AKS. A savoir le Maghreb, l’Italie, l’Espagne et le Royaume Uni.

Pour HAROPA PORT, cette implantation devrait se traduire en rythme de croisière par un flux de 30 000 à 37 000 EVP à l’export. 

Son implantation à proximité du Terminal Conteneurs et Marchandises Diverses (TCMD) permettra de bénéficier d’un atout majeur, en termes de maîtrise des coûts logistiques, pour l’exportation du sucre vers des pays de l'Union européenne et le Maghreb. Plus largement, la plateforme multimodale de Grand-Couronne - Moulineaux offre un accès à tout type de connexion : fluviale, ferroviaire, maritime et routière

Le process industriel intègrerait, la construction d’une chaudière à biomasse, alimentée avec des déchets de bois permettant de produire 30 MW/h d’électricité. L’unité fonctionnerait toute l’année et AKS achèterait l’électricité au fournisseur sélectionné durant la saison de production. 
Les sous-produits issus du process sucrier seraient également revalorisés grâce à l’installation d’un biométhaniseur pour produire du biogaz à partir des coupes et queues de betteraves. De la pulpe séchée de betterave serait également produite, ainsi que de la mélasse pour produire du bioéthanol. 

L’implantation de AKS répond à la volonté de HAROPA PORT de contribuer à la réindustrialisation et au développement territorial de l’axe Seine et de créer un écosystème durable avec une chaudière biomasse, un bio-méthaniseur et l’utilisation de vapeur.

Un projet concerté du territoire

L'usine de production de sucre génèrerait la création de 300 emplois directs et d’un millier emplois indirects, notamment grâce aux contrats signés avec les agriculteurs afin de garantir l'approvisionnement en betteraves. La construction de l’unité de production offrirait ainsi de nouveaux débouchés à la production agricole normande.

La Préfecture de la Seine-Maritime, la Région Normandie et la Métropole Rouen Normandie ont apporté leur soutien à ce projet qui va permettre le renforcement du tissu industriel rouennais

Les discussions et études vont s’engager dans les prochaines semaines afin d’affiner le projet. Une présentation de cette implantation industrielle est prévue par le porteur du projet vers fin juin-début juillet 2022. 
 

« Pour revoir la présentation de l’AMI, cliquez-ici ou pour revoir la présentation du projet réalisée par Rouen Normandy Invest, cliquez-ici »