#News | Le Havre

HAROPA PORT | Le Havre : 6 actus à la « hune » - Mars 2022

Published on

 

 

Trois questions à Hervé Bonis, président du Conseil de développment territorial de HAROPA PORT | Le Havre 
 

Le conseil de développement a approuvé le projet stratégique de HAROPA PORT, en séance du 24 février…

En effet, nous avons validé les grandes orientations de cette stratégie de développement et les investissements associés : nous avons émis un avis favorable sur ce programme de travail ambitieux.  À cette occasion, nous avons également salué et rappelé notre volonté conjointe d’inscrire nos actions dans une logique de transition à la fois écologique et numérique. Le Conseil a toutefois formulé quelques recommandations.

Quelles sont ces recommandations ?

Elles tournent autour de plusieurs axes parmi lesquels nos grands projets d’infrastructures à l’horizon 2030 ; il faut à ce titre que nous travaillions sur l’avenir des terminaux intérieurs Asie-Osaka et des terminaux nord, ainsi que sur la reconversion de la centrale charbon. Nous allons également porter notre attention sur la décarbonation de l’industrie pétrochimique en vallée de Seine. HAROPA PORT est engagé dans le programme MAGPIE (*) aux côtés de Rotterdam, pilote du dossier ; il s’agit ici d’un enjeu majeur pour l’avenir de notre plateforme industrialo-portuaire, le port du Havre doit être moteur dans ce modèle. Le décollage de la multimodalité, que tout le monde appelle de ses vœux pour de bonnes raisons écologiques et économiques, est également au cœur de nos préoccupations : lorsque nous accueillerons des navires de 24 000 EVP au Havre, nous devrons massifier davantage ; c’est là aussi un enjeu majeur.

(*) Pour en savoir plus sur le lancement-du-projet-europeen MAGPIE


Le conseil s’est tenu le jour de l’invasion de l’Ukraine par les Russes. Le sujet a-t-il été évoqué ? 

En effet, nous avons eu des échanges au sujet de l’actualité. Il y aura des modifications de trafic, certains flux vont s’arrêter, notamment dans l’agroalimentaire, d’autres s'accéléreront. Il nous faut être créatifs, réactifs et solidaires. Nous allons pouvoir prendre exemple sur la crise Covid-19 qui a mis en évidence la résilience et l’efficacité de toute la place portuaire.

 

 

 

 

 

Grand canal LH

Réunion publique sur le nouveau parc éolien normand ! 

Dans le cadre de la concertation publique lancée le 4 janvier, l’État et RTE organisent le 28 avril une réunion publique sur le raccordement électrique au Havre du nouveau parc éolien en mer au large de la Normandie. Le 28 août 2021, Jean Castex annonçait le lancement d’un projet de parc éolien en mer au sein de la zone « Centre Manche » pour répondre au besoin croissant d’électricité et contribuer ainsi aux engagements de la transition énergétique. Le projet devrait s’étendre sur 220 à 250 km² et comprendre entre 75 et 125 éoliennes pour une puissance pouvant aller jusqu’à environ 1,5 GW. L’atterrage du raccordement de ce champ éolien est une des composantes du projet. Dans ce cadre, la réunion publique du 28 avril portera sur un des scénarii de raccordement possibles sur le territoire havrais.

Pour en savoir plus : https://www.eoliennesenmer.fr/
 

« Work in progress »


Depuis plus d’un an, un millier de personnes œuvrent sur le port du Havre (quai de Bougainville) pour la construction des fondations gravitaires du parc éolien en mer de Fécamp.
 

 

 

 

 

Baromètre de satisfaction


Dans le cadre de sa stratégie de communication, HAROPA PORT interroge – chaque année depuis 2014 – des riverains des zones portuaires de Paris, Rouen et Le Havre afin de mesurer leur satisfaction sur différentes thématiques.


En 2021, 78 % des riverains interrogés estiment que HAROPA PORT | Le Havre cherche à innover.

 

 

Compétitivité du fluvial : une étape majeure est franchie.

CMA CGM au port du Havre

À compter du 1er avril, le groupe CMA CGM supprimera au Havre les surcoûts de manutention pour le chargement des conteneurs maritimes de la compagnie sur les barges (THC - Terminal handling charges). Cette mesure annoncée le 1er mars par Jean-Baptiste Djebbari, ministre chargé des Transports, a pour objectif d’impulser le report modal vers le fluvial sur l’axe Seine. Elle s’inscrit dans l’ADN de HAROPA PORT, premier port fluvio-maritime d’Europe qui a fait de la multimodalité un de ses piliers et lui permettra de reprendre des parts de marché.

Pour mémoire, des frais de manutention étaient jusqu’alors facturés aux opérateurs fluviaux pour la mise à bord des conteneurs par les entreprises de manutention. Ce qui n'était pas le cas pour le transport routier ou ferroviaire. Une situation qui avait des effets négatifs, notamment de rendre moins compétitif le fluvial vis-à-vis des chargeurs ; et plus largement, les ports français vis-à-vis des ports du range nord-européen.
 


 

La chatière au port du Havre

 

 

La « chatière »

Le projet de « chatière » vise à créer un chenal maritime, protégé de la houle par une digue entre l’avant-port historique du Havre et Port 2000. Ce passage permettrait aux bateaux fluviaux  d’accéder à Port 2000 par toute condition météorologique et de marée. HAROPA PORT a déposé un dossier d’autorisation environnementale le 22 février 2022 ; l’enquête publique pourrait se dérouler cet été. 

 

 

 

 

 

 


 

 

Vous souhaitez recevoir cette lettre, inscrivez-vous